ensemble mouvance

ensemble mouvance

De la Belle époque aux Années folles...

Histoire de Babar

pour récitant et ensemble instrumental

 

 

Histoire de Babar le petit éléphant

Jean de Brunhoff  – Francis Poulenc

 

 

 

 

Durée du spectacle environ 30min

Babar est un éléphant de fiction, héros de la littérature d’enfance et de jeunesse créé par Jean de Brunhoff. C’est l’épouse de Jean de Brunhoff,, Cécile, qui est à l’origine de Babar. Elle a coutume de raconter des histoires à ses fils. Parmi celles-ci, celle qui décrit les aventures d’un petit éléphant qui s’enfuit à pied de la forêt pour échapper au chasseur et arrive dans une ville où il s’habille comme un homme. Revenu chez lui en voiture, il y rapporte les bénéfices de la civilisation et est couronné roi des éléphants.

 

Les albums connaissent un succès inouï avec quatre millions d’exemplaires vendus avant 1939. De 1940 à 1946, Francis Poulenc en réalise une mise en musique pour récitant et piano, plus tard orchestrée par Jean Françaix.

Genèse de l’œuvre musicale
Pendant l’été 1940, Francis Poulenc séjourne chez des cousins à Brive-la-Gaillarde. Par dérision, les enfants de la maison déposent les Aventures de Babar sur le pupitre de son piano, et lui demandent de leur jouer l’histoire. Poulenc s’exécute et improvise librement autour des situations narratives qui lui sont proposées. Au cours des années suivantes, il repense souvent à cet incident. L’histoire de Babar naît de ses souvenirs.

La partition est dédiée aux onze enfants qui l’ont inspirée : « Pour mes petits cousins Sophie, Sylive, Benoît, Florence et Delphine Périer ; Yvan, Alain, Marie-Christine et Marguerite-Marie Villotte ; et mes petits amis Marthe Bosredon et André Lecœur, en souvenir de Brive ». Elle est créée à la radio le 14 juin 1946 par le compositeur, assisté de la récitation de Pierre Bernac. En 1962, Jean Françaix en propose une version orchestrale.

 

 

 

 

 

 

 

L’œuvre littéraire

 

Babar est une figure de l’enfance. Le monde dans lequel il évolue, est un monde d’amour et de sagesse, tout à la fois poétique et nostalgique. L’univers de Babar est rassurant et sans violence. Célesteville sera d’ailleurs la ville du bonheur.

Les éléments de l’histoire ne sont jamais très graves et l’histoire finit toujours bien. Ce monde harmonieux plaît aux enfants parce qu’il les rassure. Les valeurs qu’il transmet sont éternelles : importance de la famille, du travail, des qualités du cœur….

L’illustration aide à grandir et sert à faire passer des messages. Cela facilite l’identification aux héros chez l’enfant.

 

 

Relation texte – musique

 

C’est une extraordinaire rencontre entre la littérature et la musique. Poulenc illustre musicalement les divers épisodes du texte raconté par le récitant. Chaque moment musical est à la fois illustration, paraphrase, commentaire et prolongement du texte. Apte à séduire autant l’enfant que le mélomane, la musique de Francis Poulenc est parfaitement en phase avec l’histoire avec de courtes séquences, des harmonies truculentes et un sens du rythme inné. Musique ludique…… tout en étant exigeante, drôle, émouvante, vive et intense.

 

 

Référence discographique

 

Enregistrement historique avec le chanteur belge Jacques Brel et l’orchestre Lamoureux